Jean-Philippe Blondel, Brise glace

Par défaut

Blondel - Brise glaceLorsque je rentre chez moi, le soir, je suis épuisé. J’ai aussi les larmes aux yeux. Je me fais croire que c’est le vent du nord qui s’est levé en fin d’après-midi. J’ai les oreilles gelées. J’avais oublié ce que ça faisait, d’avoir les oreilles gelées. Depuis quatre ans, quand l’hiver arrive, j’hiberne. Pour aller à l’école, je remonte le col de mon manteau, je fourre mon nez dans mon écharpe, et j’enfonce mon bonnet sur mon crâne. Je pourrais être n’importe qui. Je suis n’importe qui.

Actes Sud Junior, page 57

Aurélien s’est enroulé, replié sur lui-même, sur un apparent néant. Secret et solitaire, il s’efforce de se faire oublier du monde pour mieux disparaître à ses propres yeux. Ce n’est pourtant pas le vide qui l’habite, mais un trop-plein. Un trop-plein d’émotion, d’histoire, de culpabilité. Mais Thibaud, un élève de son lycée, semble l’avoir repéré et vouloir se frayer un chemin jusqu’à lui. La possibilité d’une rencontre, d’une amitié, d’une ouverture aux autres destructrice ou salvatrice ?

La plume de Jean-Philippe Blondel s’épanouit en une centaine de page. Chaque mot est porteur d’une émotion, d’un fragment de personne, d’une sensibilité qui fait mouche et remue. On palpe la douleur d’Aurélien, mais sans saisir la nature de ses tourments. Son mutisme nous concerne également. La finesse de l’auteur réside dans la manière dont il parvient peu à peu, parfois imperceptiblement, à tisser des liens, à ébaucher des paroles et, finalement, à nous amener – personnages et lecteurs – sur la voie d’une poésie sans concession : elle s’impose, le rythme libère le sens, fait taire le silence. Un magnifique roman qui porte aux nues l’amitié et la langue, sans fioritures.

Découvrez Plus haut que les oiseaux d’Eric Pessan et Le Chat aux yeux d’or de Silvana De Mari.

Écoutez les premières pages !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s