Adi Alsaid, Un peu, jamais, à la folie

Par défaut

alsaid-un-peu-jamais-a-la-folieChaque planche clouée à l’arbre, chaque branche sciée pour dégager l’espace faisait croître leur sentiment d’avoir accompli quelque chose, mais peut-être était-ce simplement palpable dans l’esprit de Dave. De temps à autre, le bras de Julia venait frôler le sien, sa peau nue malgré le froid nocturne – ils n’avaient pas tardé à transpiré et avaient relevé leurs manches, remisé les pulls en tas sur la plate-forme vide du pick-up, là où plus tôt dans la soirée étaient entassées des tonnes de matériel. Ce serait mentir que de dire que ce contact le laissait indifférent – la peau n’oubliait pas si vite – ou qu’il n’en tirait pas de plaisir, car le cœur est encore plus lent à changer ses habitudes, mais ça avait perdu de sa puissance. Ou plutôt, le frisson qui lui parcourait l’échine éveillait rapidement la pensée de Gretchen, et c’est avec elle en tête qu’il construisit la cabane.

Hachette Livre, page 121

Dave et Julia sont meilleurs amis, en marge de leurs camarades. Leur mot d’ordre ? Ne pas être des lycéens américains typiques, se démarquer. Et, par la force des choses, se suffire à eux-mêmes. C’est ainsi qu’ils rédigent une liste des « Jamais, ou Comment vivre des années lycée sensationnelles ». On y trouve de tout : de la non-participation à l’élection du roi/reine de la promo à l’interdiction d’effectuer un road-trip mythique qui change à jamais la vision de la vie, en passant par le refus d’organiser une fête, de draguer un prof et, bien sûr, de sortir avec son/sa meilleur/e ami/e. Un jour, les deux comparses changent radicalement d’idée et décident de tout réaliser… Certains items s’avèrent plus simples que d’autres, mais ils ne lésinent pas sur les moyens à mettre en œuvre et vont jusqu’au bout. Mais en s’ouvrant aux autres ils exposent leur écosystème parfaitement réglé et vont devoir apprendre à remettre en question leurs certitudes. C’est ainsi que la jolie Gretchen va semer un certain trouble…

Tous les ingrédients sont là pour un roman ado américain classique : les amis, les amours, un humour un peu (mais juste un peu) décalé, des personnalités peu (mais juste un peu aussi) conformes. Et force est de dire que ça fonctionne. Ce n’est pas transcendant, ce n’est pas révolutionnaire, ça ne pousse ni à la réflexion ni à l’introspection, mais ça fait sourire. On se laisse bercer par leur jolie histoire et leurs sentiments tempétueux. Finalement, tout n’est pas si prévisible et l’on passe un agréable moment.

Découvrez aussi Je suis sa fille de Benoît Minville et E = mc², mon amour de Patrick Cauvin.

Écoutez les premières pages !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s