Violette Leduc, La Bâtarde

Par défaut

Leduc - La BâtardeJe montai dans le train. Mon premier grand voyage toute seule. J’étais libre, libre avec des naseaux de cavale. Tout se présentait, tout se proposait, j’allais au-devant de tout, je l’atteignais, je le laissais à la vitre du train. Hermine m’écrira-t-elle encore ? Ma mère m’attendra-t-elle à la gare ? Oui puisque la directrice lui a télégraphié l’heure de mon arrivée. Y aura-t-il un nouveau drame ? Mon cœur… un métal qui vibre.

L’Imaginaire Gallimard, page 127

Avec La Bâtarde, Violette Leduc visite son passé sans complaisance aucune. Une vie marquée par la peur absolue de l’abandon : sa mère, sa grand-mère, ses amis, ses amours, toutes relations qui ont vu le jour et se sont consumées dans la tourmente. Celle de ne pas être aimée, de ne l’être pas assez ou pas de la bonne manière, celle de ne pas être l’unique. Cette tourmente est aussi celle de ce premier demi-siècle, modelé par deux grandes guerres.

A la violence mondiale fait échos, mais de manière détachée, celle qui habite les entrailles de l’auteure et prend ici les atours d’une écriture où la mesure n’a pas sa place. Sa puissance entêtante met parfois mal à l’aise, comme on imagine qu’ont pu l’être celles et ceux qui ont côtoyé l’écrivaine. Aucun enjolivement, Violette Leduc se fait miroir d’elle-même et renvoie une image souvent détestable et destructrice. Une misère intérieure qui pourtant émeut, habitée qu’elle est par un désir furieux de vie et de reconnaissance, par une force pesante et sans logique.

Un ouvrage dense à la beauté particulière mais qui procure somme toute un léger soulagement lorsqu’il se clôt.

Découvrez aussi La Femme rompue de Simone de Beauvoir et Requiem des innocents de Louis Calaferte.

Écoutez les premières pages !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s