Herman Raucher, Un été 42

Par défaut

Raucher - Un été 42La main de Hermie caressait la chair, encore et encore. Elle glissait. Elle pressait et relâchait. Pressait, relâchait. Pressait, relâchait. Le sein d’Aggie était docile, doux et chaleureux. Mais la stupéfaction d’Oscy se basait sur une toute autre vérité, une triste vérité que les doigts de Hermie n’avaient pas encore découverte. La chair qu’ils massaient avec tant d’avidité était celle du bras d’Aggie, à mi-chemin entre le coude et l’épaule. Avec toutes ces allées et venues entre le pull-over de cachemire et la blouse paysanne, les doigts avaient dévié de leur trajectoire initiale et s’étaient posés à une bonne quinzaine de centimètres de leur objectif. Si Aggie avait 95 de tour de poitrine et non 70, Hermie se serait rendu compte de son erreur. Mais, en l’occurrence, il n’avait aucune idée de ce qu’il était réellement en train de faire et continuait à peloter un bras.

Folio, pages 157-158

C’est l’été, Hermie, Oscy et Benjie ont quinze ans. Gros bras, grandes bouches, petits mots, ignorance (innocence ?) crasse. Ils partent à la conquête de leur virilité, errent dans leur adolescence, sont ballotés entre l’espoir d’une gloire quelle qu’elle soit et la réalité d’un monde en guerre. Armés d’un manuel d’anatomie dévoilant les « douze étapes de la sexualité », ils tâtonnent, s’essaie au sexe et aux sentiments, se serrent des coudes écorchés par une amitié brutale.

Beaucoup d’attentes avant la lecture de cet ouvrage qui, malheureusement, ont été grandement déçues. Le concept de base m’a séduite, la lecture m’a ennuyée. L’écriture n’est pas désagréable mais m’a laissée de marbre, j’ai souri ou été frôlée d’une émotion parfois, mais globalement suis restée indifférente aux frasques des trois amis. Cela fait aujourd’hui plusieurs mois que j’ai refermé le livre et il ne m’en reste pas grand-chose de plus qu’un haussement d’épaule.

Découvrez aussi Requiem des innocents de Louis Calaferte et Les Séparées de Kéthévane Davrichewy.

Écoutez les premières pages !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s