Tom Perrotta, Professeur d’abstinence

Par défaut

Perrotta - Professeur d'abstinenceLes Stars n’avaient pas encore lancé leur cri de guerre ; assises en cercle sur l’herbe, l’air solennel, elles buvaient les paroles de Tim Mason et John Roper tout en se donnant la main. Les entraîneurs s’étaient intégrés au groupe et le spectacle n’en était que plus attendrissant – deux adultes, main dans la main, aussi à l’aise pour se dandiner que pour… pour… – jusqu’à ce qu’un détail fasse tilt dans le cerveau de Ruth, et son attendrissement retomba comme un soufflé.

– Excusez-moi, lança-t-elle en pressant le pas. Une petite minute !

Quelques fillettes se retournèrent, parmi lesquelles Maggie. Ruth distingua dans son regard une mise en garde silencieuse – elle suppliait sa mère de rester en dehors de tout ça – mais rien, ni menace ni supplique, ne pouvait la faire fléchir.

Tim Mason ne l’entendit pas approcher. Iles yeux fixés au sol, il priait à voix basse.

– … et pour les bénédictions qu’Il nous a accordées. Nos parents, nos amis, tout le matériel sportif…

– Hé ? le coupa Ruth. Vous n’avez pas le droit.

Éditions de l’Olivier, pages 85-86

Ruth est professeure d’éducation sexuelle au lycée de Stonewood Heights. Lors d’un cours, en réponse à une question sur la fellation, elle lance « Certains y prennent plaisir ». Ces quelques mots la livrent à la vindicte populaire. Le directeur décide ainsi de faire appel à une « Consultante Virginité ». Armée de son sex-appeal et de son plus beau sourire, celle-ci prône l’abstinence jusqu’au mariage comme le meilleur moyen de réussir sa vie et d’être heureux. Atterrée par son discours, Ruth tente tant bien que mal de contrebalancer les informations erronées et alarmistes qui sont données aux élèves. C’était sans compter sur la très rigoriste Église du Tabernacle et ses adeptes toujours prêts à combattre pour Dieu et la très sainte moralité. Parmi eux, Tim, coach de l’équipe féminine de football où joue la fille de Ruth. Ancien drogué alcoolique adepte du sexe et du rock n’ roll (combo gagnant), celui-ci lutte contre ses démons (entendez la bière et les souvenirs de son ex en petite tenue) et se maintient dans le droit chemin grâce à la pensée de Jésus (et l’ingérence du père Dennis).

L’idée du livre est franchement intéressante : la lutte du sexe et de la religion, du Bien et du Mal (où l’on ne sait trop qui est qui). Tom Perrotta dresse un tableau alarmant et réaliste de la poussée du radicalisme religieux – catholique ici – et de son influence sur les représentations sociales et le quotidien de tous, avec au premier plan la question des enfants et de leurs croyances. À une époque où il est difficile d’être plus prompt que son voisin pour casser du sucre sur le dos des musulmans, il me paraît important de souligner l’implication de certaines Églises catholiques dans le grand retour en arrière des libertés individuelles et sexuelles, notamment aux États-Unis.

Malheureusement les personnages manquent de relief et le propos de profondeur. L’on aurait voulu plus de réflexion et de recul, moins de banalités, plus d’ambivalence, moins de clichés et de pudibonderie. Le tout étant desservi par un style assez faiblard, j’ai été déçue. Mais interpelée et effrayée également, cette lecture n’a donc pas été vaine…

Découvrez aussi La Note secrète de Marta Morazzoni et Le Jour où Nina Simone a cessé de chanté de Darina Al-Joundi et Mohamed Kacimi.

Écoutez les premières pages !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s