Alice Ferney, Le Ventre de la fée

Par défaut

Ferney - Le Ventre de la féeL’enfant naît un après-midi hivernal. Sa venue commence dans la nuit, alors que l’homme dort sans souci auprès de la fée. Ils ont tant attendu depuis quelques jours qu’il semble s’être fait à l’idée que l’enfant ne viendrait plus. Elle ne réveille pas l’homme immédiatement, elle rêve allongée dans sa chaleur, elle se recroqueville autour de l’oreiller. Il est tôt encore dans la nuit et il n’y a autour d’eux que l’ombre et le silence. Elle entend son propre cœur qui bat, un cœur de fée qui bat lentement, sourd au fin fond du corps, par-delà la chair et le sang. Elle songe au petit cœur qui frappe en elle des coups empressés. Elle s’imagine l’enfant, un visage, un corps, un regard, et elle sait que tout est faux, qu’on ne peut deviner et percer son mystère. Elle lui sourit au-dedans d’elle-même, se calfeutre au fond des draps, autour du ventre, seule à se perdre à se trouver dans l’envoûtement et l’apaisement de l’enfant.

Babel, pages 18-19

La Fée est une femme, très belle. Du jour où elle devient mère, sa vie devient une spirale d’amour dont son fils, Gabriel, est le centre. Seulement, lorsqu’elle disparaît, elle ouvre une brèche dans la vie de l’enfant chéri, toute de violence faite. L’ange se transforme en ogre, dans une implacable horreur.

La cruauté de ce conte prend au ventre. La plume d’Alice Ferney est douce et neutre, se contentant de nous présenter, dans une objectivité poétique, des tableaux faits de violence et de beauté. Elle nous emporte dans une valse lente mais infernale qui nous emmène inexorablement dans la folie d’un être pour qui aimer et tuer se fondent l’un dans l’autre.

Découvrez aussi Requiem des innocents de Louis Calaferte et Tout ce que j’aimais de Siri Hustvedt.

Écoutez les premières pages !

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Laurent Mauvignier, Continuer | Aux livres de mes ruches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s