Archives Mensuelles: mars 2015

Benjamin Wood, Le Complexe d’Eden Bellwether

Par défaut

Wood - Le Complexe d'Eden Bellwether« Tu sais, j’ai pensé à un truc l’autre soir, après ton départ. Je pensais au chœur de King’s. Je vais tout le temps les écouter, pas uniquement quand Eden joue. » Elle fit un socle de ses points et y posa le menton, levant les yeux vers lui. Sous cet angle, elle était au summum de sa beauté, son visage s’effilant en un V élégant. « Tu sais à quoi je pense en les écoutant ? Absolument à rien. Pas une seule pensée ne me vient à l’esprit quand ils chantent. Ils me détendent tellement que j’ai l’impression d’être libre. Je cesse de penser à tous ces fichus examens, et à tout ce que, d’après mon père, il faut absolument que je réussisse. Quand le cœur chante, je ne suis rien d’autre qu’une fille qui écoute. Et je me fiche de savoir de quoi parle leur chant, c’est juste agréable de se sentir libre un moment. Maintenant… » Elle poussa un soupir. « Mais quel rapport ça a au juste avec Johann Mattheson ou Descartes, ou ce qu’Eden raconte ? Et qui ça intéresse ? Mattheson est sa dernière obsession. Avant c’était Platon, et Nietzsche, et Walter Benjamin. Avant cela, c’était quelqu’un d’autre. J’en ai marre d’entendre parler des fixettes de mon frère. Mais je suis certaine d’une chose : cette sensation que j’éprouve quand j’écoute le chœur de King’s, je l’éprouve chaque fois que je suis avec toi, Oscar. » Elle entortilla les pointes de ses cheveux. « Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression de pouvoir tout te dire. »

Zulma, pages 93-94

Oscar, aide-soignant à la maison de retraite Cedarbrook, mène une vie calme. Un jour d’octobre, alors qu’il rentre chez lui, il est attiré par le son de l’orgue provenant de la chapelle de King’s. Quelques notes et une rencontre : Iris Bellwether va tout bouleverser. Plaisir et amour d’un côté, folie et douleur de l’autre. Car si Oscar parvient à se faire une place dans son cercle d’amis et tant bien que mal dans sa famille, Eden, le frère d’Iris, leur laissera peu d’instants de paix. Organiste virtuose, il se passionne tout particulièrement pour les propriétés curatives de la musique. Parfois malgré eux, tous se trouvent alors acteurs d’une histoire qu’Eden contrôle. Plus ou moins. Entre quête et enquête, Oscar et Iris tenteront de s’extraire de ses griffes.

Une écriture très fluide, des personnages intrigants ou attachants, un scénario bien ficelé : l’ensemble donne un roman réussi aux allures de thriller psychologique et musical. Tout comme Oscar, on se laisse entraîner dans la découverte de Cambridge, de la famille Bellwether, tentant de comprendre le pourquoi de son comportement. Les obsessions d’Eden et l’ambiguïté qui fait sa relation avec Iris nous happent, tout comme l’amour naissant d’Oscar. Alors si l’on est d’accord pour les suivre dans des aventures pour le moins inédites sur fond de musique baroque, les pages se tournent d’elles-mêmes et l’on passe un moment truculent.

Découvrez aussi Cette histoire-là d’Alessandro Baricco et La Chasse au trésor d’Andrea Camilleri.

Ecoutez les premières pages !