Archives Mensuelles: janvier 2014

Régis de Sà Moreira, Le Libraire

Par défaut

Sa Moreira - Le LibraireLorsque, au milieu de la journée, il n’avait plus la force de lire, le libraire, les yeux grands ouverts, rêvait.

Et lorsqu’il rêvait, il rêvait qu’il lisait.

Un livre où il ne se passait rien. Absolument rien.

 

Le libraire avait longtemps cherché ce livre en dehors de son rêve.

Longtemps, il avait espéré le trouver.

Puis il avait abandonné.

Certains livres s’en étaient approchés, mais au dernier moment, ou au premier, à un moment en tout cas, il y avait toujours quand même quelque chose qui se passait. Quelqu’un s’asseyait. Ou allumait une cigarette. Ou disait quelque chose. Ou avait une pensée.

Ou bien quelqu’un naissait.

Ou bien quelqu’un mourait.

Aucun livre où il ne se passait vraiment rien.

Aucun.

Le Livre de Poche, pages 97-98

Le Libraire ne raconte pas une histoire. Le Libraire, c’est la juxtaposition de fragments de vie, des éclats de sourires, des tremblements d’amour, des élans de tristesse, et des pulsations de solitude.

Dans une langue sobre mais rêveuse, Régis de Sa Moreira nous parle de l’amour des livres et des hommes. Un amour parfois teinté de dépit et d’incompréhension. L’humour est prégnant dans la poésie et le décalage des situations. Un livre qui s’avale en une bouchée, mais qui laisse un goût doux-amer.

Du même auteur, lisez Mari et Femme.

Découvrez aussi Châteaux de la colère d’Alessandro Baricco et Le Remplaçant d’Agnès Desarthe.

Ecoutez les premières pages !