Mathias Malzieu, La Mécanique du coeur

Par défaut

Malzieu - La Mécanique du coeurMon cœur accélère encore, j’ai du mal à reprendre mon souffle. J’ai l’impression que l’horloge enfle et qu’elle remonte dans ma gorge. Est-ce qu’elle vient de sortir d’un œuf ? Est-ce que cette fille se mange ? Est-ce qu’elle est en chocolat ? Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

J’essaie de regarder dans ses yeux, mais son incroyable bouche a kidnappé les miens. Je ne pensais pas qu’on puisse passer autant de temps à observer une bouche.

Tout à coup, le coucou dans mon cœur se met à sonner, très fort, bien plus fort que lorsque je fais mes crises. Je sens mes engrenages tourner à toute vitesse, comme si j’avais avalé un hélicoptère. Le carillon me brise les tympans, je me bouche les oreilles et, bien sûr, c’est encore pire. Les aiguilles vont me trancher la gorge. Docteur Madeleine essaie de me calmer avec des gestes lents, à la façon d’un oiseleur qui tente d’attraper un canari paniqué dans sa cage. J’ai atrocement chaud.

J’ai lu, page 28

Lorsqu’il naît, dans la nuit la plus froide du monde, Jack a le cœur brisé. Littéralement. Alors Madeleine – une doctoresse aux allures de sorcière – lui en greffe un nouveau, qui battra la mesure au rythme de ses émotions, faisant résonner un tictac un peu fou. Mais, selon ses dires, il lui faudra être prudent, éviter les sentiments, car l’amour pourrait en sonner le glas… Et lorsqu’il entend pour la première fois la voix de rossignol d’une petite chanteuse andalouse, son coucou s’emballe. Alors il se glisse dans l’ombre de ses cils et ne vit plus que pour elle. Son grand cœur se met à battre de façon hiératique et l’entraîne dans une course effrénée à travers l’Europe…

Ce court roman prend des allures de fable, de conte initiatique, à la fois cruel et onirique. Mathias Malzieu nous entraîne sur le fil de la douleur. On oscille entre merveilleux et violence, savourant la beauté des mots et des métaphores, un peu à la Boris Vian. Une ode à l’amour et à la différence. Et pourtant, parfois ça manque d’un je-ne-sais-quoi. Peut-être parce que l’auteur nous prouve à maintes reprises qu’il sait écrire des choses magnifiques, on lui pardonne d’autant moins ses faiblesses. Alors avec un peu de retenue, je vous le dis : allez-y sans hésiter. Parce que sûrement, vous passerez un bon moment.

En tout cas, moi, cette élégie magique m’a émotionnée.

Lisez également l’avis de Mes Instants Lecture !

Découvrez aussi Chocolat amer de Laura Esquivel et Mari et Femme de Regis de Sà Moreira.

Ecoutez les premières pages !

Publicités

"

  1. Je suis une grande fan de M. Malzieu. J’aime beaucoup sa plume, même si je reconnais, comme toi, qu’il manque parfois un petit quelque chose difficilement définissable…Mais son univers est tellement riche que cela passe au second plan. N’hésite pas à lire « Le plus petite baiser… », c’est une véritable bouffée d’oxygène…

  2. Pingback: Lois Lowry, Le Passeur | Aux livres de mes ruches

  3. J’ai beaucoup aimé ce livre, c’est vrai qu’il est plein d’émotion mais dès fois j’ai trouvé qu’il y en avait un peu trop. Mais sinon j’ai le souvenir d’une lecture très agréable 🙂

  4. ❤ Quelle lecture, je me revois dans ma minuscule piaule d'étudiante mal chauffée et mal isolée, sous mes couvertures, avec ce roman entre les mains… C'ét

  5. Quelle lecture, je me revois dans ma minuscule piaule d’étudiante mal chauffée et mal isolée, sous mes couvertures, avec ce roman entre les mains… C’était la chaleur et le rêve, mais la douleur aussi. Ce roman m’a emportée tellement loin, qu’il m’a fallu un petit temps d’acclimatation après l’avoir terminé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s