Tonino Benacquista, Malavita

Par défaut

Benacquista - MalavitaLa nuit venait de tomber d’un coup. Le bagout avait fait place à des silences de plus en plus suspects. Belle demanda une dernière fois à être raccompagnée. Les garçons sortirent de la voiture et échangèrent quelques mots à mi-voix. Avec un peu de chance, ils n’auraient pas grand-chose à tenter et tout se déroulerait comme dans un film, un baiser échangé avec la nouvelle, quelques caresses, pourquoi pas, allez savoir comment ça fonctionne. Et si leur escapade tournait court, il serait bien temps de feindre l’innocence. Belle songeait à tout ce qui l’attendait une fois rentrée chez elle : remplir la paperasse pour boucler son dossier, faire la synthèse de son emploi du temps, le confronter à celui de son frère, poser des étiquettes sur ses livres de cours, dresser une liste de tout ce qui lui manquait, la soirée allait s’éterniser. Elle resta adossée à une portière, croisa les bras en attendant que l’un des deux crétins comprenne avant l’autre que la balade était terminée. Avant de se déclarer vaincus, ils firent une dernière tentative d’approche, et l’un des deux hasarda une main sur l’épaule de Belle. Elle lâcha un soupir exaspéré, se pencha pour saisir le manche d’une raquette de tennis sur la banquette arrière et, d’un coup droit parfaitement maîtrisé, fracassa la tranche de la raquette sur le nez du plus entreprenant. L’autre, abasourdi devant un geste aussi spontané et si violent, recula de quelques pas sans pouvoir éviter une sorte de revers lifté qui lui arracha presque l’oreille. Quand ils furent à terre, le visage en sang, Belle s’agenouilla auprès d’eux pour estimer les dégâts avec des gestes d’infirmière. Elle avait retrouvé son innocent sourire et toute sa bienveillance pour l’humanité. En montant dans la voiture, elle se tourna une dernière fois vers eux et dit :

 – Les garçons, si vous vous y prenez comme ça, vous n’arriverez jamais à rien avec les filles.

Folio, pages 49-50

La famille Blake arrive à Cholong. Personne ne les connaît ici et c’est exactement ce qui leur faut. Fred, Maggie, Belle et Warren. Un faux écrivain, une bénévole forcenée, une beauté parfaite et un apprenti maffieux. En apparence une sage famille américaine. En réalité, ils fuient la Cosa Nostra et oscillent entre nostalgie américaine et tentatives d’insertion.

Comme toujours, l’ouvrage de Tonino Benacquista est empreint d’un humour noir et délicieux. Les pages se tournent et persiste cette agréable question : mais qu’est-ce qu’il va bien pouvoir se passer ensuite ? Qu’est-ce qu’il va imaginer ? On ne se demande pas si c’est crédible, on savoure simplement. On lit, on sourit et parfois même on rit. C’est déjanté. Et j’aime ça.

Découvrez aussi Margherita Dolcevita de Stefano Benni et Je ne t’aime pas, Paulus d’Agnès Desarthe.

Publicités

"

  1. Mmmh, l’humour noir et un délicieux souvenir de Saga (un article prochainement ?)… quelques envies naissantes pour une lecture de vacances, sous les pins, dans le sable, au pied d’une montagne !
    Merci encore pour ces gourmandises de lecture

    • Pour Saga, il y aura peut-être, sûrement, un article un jour… mais il va d’abord falloir que je le relise, en 10 ans ma mémoire s’est émoussée !

  2. Pingback: Daniel Pennac, Au bonheur des ogres | Aux livres de mes ruches

    • Je ne sais pas si tu as déjà lu d’autres Benacquista mais je te conseille également Saga. C’est toujours drôle, avec la pointe de justesse nécessaire pour que ce soit percutant. Je l’ai lu il y a longtemps, mais je risque de bientôt me replonger dedans !

  3. Pingback: Andrea Camilleri, La Chasse au trésor | Aux livres de mes ruches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s