Agnès Desarthe, Je ne t’aime pas, Paulus

Par défaut

Desarthe - Je ne t'aime pas, PaulusPremière solution : je pouvais faire croire à mes parents que j’étais malade et rester au lit toute la journée. Comme j’avais passé l’après-midi à vomir, ils ne seraient pas surpris. L’ennui, c’est que ça ne faisait que repousser le problème de un ou deux jours et surtout, l’ennui – le vrai – c’est qu’on avait une interro de math de neuf à onze et qu’il était hors de question que je rate une interro de math.

Deuxième solution : dès que j’arrivais au lycée, j’allais voir Paulus et lui disais : Excuse moi pour hier. Je t’ai pris pour quelqu’un d’autre. De toute façon, si ça t’a choqué, c’est que t’es vraiment gnangnan, parce que vomir, c’est naturel et c’est bon pour la santé. »

Est-il nécessaire de préciser que cette deuxième solution était encore moins envisageable que la première ? D’abord parce que j’étais beaucoup trop timide pour aller dire un truc pareil à un garçon que je connaissais à peine, ensuite parce que c’est même pas vrai que vomir c’est bon pour la santé, et enfin parce que je serais morte avant d’avoir ouvert la bouche, rien que de croiser son regard – pas seulement parce qu’il avait des yeux pas possibles, mais aussi parce que je m’étais humiliée devant lui.

Troisième solution : je décidais de dormir et je remettais la question au lendemain matin.

Je choisis la troisième solution. Je dois quand même avouer que décider de dormir ne sert à rien, parce que ce n’est pas une question de volonté. Je me souviens que la dernière fois que je regardai mon réveil, il était trois heures cinquante-cinq du matin.

L’École des Loisirs, page 42

Dans un style vif et plein d’humour, Agnès Desarthe raconte les aventures de Julia, une version de l’adolescente tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Dans sa singularité. Quatorze ans, en troisième, trop grande et trop maigre, une « tête » qui adore les maths. Elle se questionne sur la vie que mènent ses parents : leurs réactions improbables, leurs choix incompréhensibles, leur ignorance. Julia s’interroge sur ça et sur le reste. Enfin, sur Paulus (« l’hommus le plus beau-us du monde-us »).

Entre sa (toute) petite sœur Judith et sa meilleure amie Johana, sa mère ancienne mannequin et son père nouvellement au chômage, Julia se sent parfois bien mal accompagnée. Personne pour comprendre le malaise dans lequel la met le prétendu amour de Paulus. Car qui pourrait bien tomber amoureux d’elle ?

Sous la plume de l’auteure, les personnages prennent vie dans un environnement familier, chacun doté d’un caractère bien trempé, tous attachants à leur manière. L’esprit affûté de Julia donne le sourire et ses raisonnements et réactions parfois rocambolesques sont parfaitement délicieux.

 De la même auteure, lisez Le Remplaçant, Ce qui est arrivé aux Kempinski, Poète maudit, Naissances et Une partie de chasse.

Découvrez aussi La Fille du docteur Baudoin de Marie-Aude Murail et E = mc², mon amour de Patrick Cauvin.

Publicités

"

  1. Pingback: Patrick Cauvin, E = mc² mon amour | Aux livres de mes ruches

  2. Pingback: Tonino Benacquista, Malavita | Aux livres de mes ruches

  3. Juste une petite incohérence : « dès que j’arrivais au lycée » / « Quatorze ans, en troisième »…
    Ah là là, ça me donne envie de le relire ! Et je partage tout à fait ton avis !

  4. Pingback: Malika Ferdjoukh, Quatre soeurs | Aux livres de mes ruches

  5. Pingback: Agnès Desarthe, Ce qui est arrivé aux Kempinski | Aux livres de mes ruches

  6. Pingback: Agnès Desarthe, Une partie de chasse | Aux livres de mes ruches

  7. Pingback: Agnès Desarthe, Le Remplaçant | Aux livres de mes ruches

  8. Pingback: Agnès Desarthe, Poète maudit | Aux livres de mes ruches

  9. Pingback: Collectif, Naissances | Aux livres de mes ruches

  10. Pingback: Anne Percin, Comment (bien) rater ses vacances | Aux livres de mes ruches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s